La place Massena

La place Masséna est le cœur du centre-ville de Nice, désignée ainsi en hommage au maréchal d’Empire  André Masséna, niçois de naissance. Depuis sa construction progressive à partir des années 1820-1830, la place Masséna s’est profondément inscrite dans le patrimoine niçois. Elle est un des joyaux de la ville et au centre de la promenade du Paillon.

Un bijou dans son écrin, la fontaine du soleil.

Les statues de bronze d’Alfred Janniot 

Les cinq divinités-planètes qui entourent Apollon sont : Gaïa (la Terre), Mercure, Mars, Saturne et Vénus. Ces bronzes remarquables sont l’œuvre d’Alfred Janniot qui a donné à Nice le Monument aux Morts considéré comme le plus beau de France. Il a conçu ces groupes entre 1934 et 1937. L’histoire raconte que jugés « impudiques », les bronzes furent expédiés au rebut et se seraient irrémédiablement dégradés si devant le scandale que provoquait à l’étranger ce vandalisme, la ville de Nice attachée à son image de ville d’art, n’avait retrouvé la raison et remonté la fontaine.

Gaïa la Terre porte un enfant. Elle est la déesse-mère, ancêtre des dieux. La Terre est la planète des hommes… La chouette de la Sagesse, leur rappelle t-elle qu’il est temps d’en prendre soin et de la respecter? La déésse est accompagnée d’un taureau qui semble veiller sur elle et qui évoque l’arrivée d’Europe portée par l’animal jusqu’aux rives grecques.

Mercure nonchalant sur son cheval ailé regarde le soleil. Ce dieu multi- cartes patron des commerçants, des voyageurs, des voleurs, des mèdecins (ce qui n’a pas empêché un certain Médecin, maire de la ville, de le mettre au rebut) est aussi le messager des dieux. Tourné vers Apollon, il semble se dorer au rayonnement solaire… Belle statue dynamique et harmonieuse qui permet de mesurer le génie du sculpteur, classique et rigoureux, puissant et sensuel.

Mars  le poing tendu entraîne à la force du bras son cheval sauvage.  On voit ici la parenté entre Janniot et Bourdelle, tous deux admirateurs de la statuaire grecque.  

Saturne court à côté du taureau. Il est tourné vers Mars, son voisin belliqueux qu’il ne semble pas craindre.  

Vénus fille de Gaïa jaillit de l’eau sur son dauphin. Elle tient délicatement ses longues tresses et tourne le dos à Apollon.

3
La statue Apollon

3
La fontaine de nuit

3
Le tram