La Mourra Bella

Des hommes sont assis inconfortablement autour d’une table. Simultanément, deux regards se croisent dans une concentration des plus aiguisée. Face à face, deux mains à la fois agiles et puissantes viennent frapper violemment la table. Le rythme est saccadé, les doigts s’ouvrent et se ferment dictant leur loi, indiquant l’habitude des chiffres, celle de compter. A ce bruit sourd et rapide du coup porté, une musique lancinante trame l’action du premier plan. Ce fond sonore, c’est celui qui souffle du cœur et qui en patois énonce les chiffres de 0 à 10. Si d’aventure vous vous trouvez à Ilonse, Pierlas ou Thiery dans l’arrière pays niçois, il vous sera donné d’assister à ce spectacle haut en couleur. Votre étonnement de spectateur novice n’aura d’égale que la passion qui anime les joueurs et qui emplit l’atmosphère. <<l’auteur>> Me remémorant ces cris, ces ambiances, cette joie festive et conviviale, il m’a toujours été agréable de me laisser transporter, enfant, (comme spectateur) dans ce tumulte et ce flot de bruit organisés. Il m’était donné de faire partie, d’être du nombre de ces  » gaillards  » fiers et expressifs. Revient à ma mémoire, de même, l’histoire de ces bûcherons italiens dépensant sans compter leur soirée à jouer à la mourra. Ces souvenirs ont toujours traversé de manière insidieuse ma mémoire. A la fois fasciné, impressionné et amusé ; ce jeu a toujours laissé en moi la trace d’une conquête inassouvie : celle de savoir jouer, celle de comprendre cette ferveur, ces nombres énoncés, ces mains refermées.

Vidéos réalisé le jour de la fête de la San Bertoumiéu place Garibaldi à Nice

Livre La Mourra Bella de Pascal Colletta editions serre

Site: la mourra dei 4 Cantouns et le Blog de Pistol Pascal Colletta